China: Chinese eco-cities


Share this article with your friends:



First eco-cities in China

Faced with the problems caused by the consequences of strong growth, pollution and strong growth in energy demand, the Chinese authorities appear to have been seduced by their visit in February 2005, the eco-village Bedzed. The joint venture Shanghai Industrial Investment Corporation (SIIC) has a contract worth billions of dollars with the British company Arup Consulting in engineering to build the first eco-city in the world.

Becoming the first eco-city in the world, the future area of ​​Dongtan aims to demonstrate that it is possible to combine dynamism and respect for the environment. With an area representing 3 / 4 of Manhattan, close to Shanghai on Chongming Island, in the estuary of the Yangtze Kiang River, it could pave the way for sustainable urban development, in China as elsewhere . This project is important because Chongming Island, made up of former marshes, is a nature reserve which is home to fauna and flora marine and terrestrial exceptional. Many species protected in China live there, making this island a place with a very rich biodiversity.

Forte de ses compétences en architecture durable, en urbanisme et en gestion des énergies renouvelables, la société Arup prévoit que Dongtan soit auto-suffisante en énergie. En s’appuyant sur une production d’énergie éolienne et solaire, en faisant des véhicules hybrides le principal mode de transport et en incitant les fermiers à pratiquer l’agriculture biologique, Dongtan devrait devenir un modèle de la ville de demain. Dans un article de « The Observer », paru en janvier 2006, Peter Head, directeur d’Arup déclarait : « Dongtan marquera un tournant dans la croissance urbaine frénétique de la Chine en tenant compte des principes économiques, sociaux et environnementaux pour réduire les impacts sur la nature, et fournira un modèle pour le futur développement de la Chine et de l’Asie de l’Est. Ce sera une première ville post-industrielle durable de grande qualité. »

The first houses to 50 000 people should be built by 2010, when Shanghai will host the World Expo. Dongtan should welcome 500 000 2040 in. This area is designed as a prototype urban life, with jobs in high technology and high-tech industries, recreational structures, and that the smallest details such as accessibility to the banks or the orientation of homes relative to Sun. Suffice to say that the project is ambitious because it aims a double challenge: not only be the prototype of a sustainable urban lifestyle but also a dynamic economic area, a magnet for investment funds that participate in Chinese growth.

China trailblazer for cities of the future?

L’implication croissante de la Chine dans le développement durable témoigne avant tout d’une nécessité. En effet, comme le faisait remarquer Peter Head dans « The Observer » : « Une révolution industrielle, sur le schéma qu’a connu la Grande-Bretagne il y a 200 ans, est insoutenable pour la Chine et les Chinois l’ont compris. Ils peuvent voir les problèmes sociaux-économiques engendrés par des taux de croissance très élevés, et ils réalisent qu’ils devront les dépasser. »

Ainsi le quartier Dongtan va servir de base à de futurs projets. En novembre 2005, lors de la visite du Président chinois Hu Jintao au Premier ministre anglais Tony Blair, de nouveaux contrats ont été passés entre les autorités chinoises et la société Arup pour la construction de deux autres futures éco-villes dont les sites d’implantation n’ont pas encore été définies. Manifestement, avec ces éco-villes auto-suffisantes en énergie et en nourriture, et qui ont pour objectif zéro émissions de gaz à effet de serre dans les transports, la Chine semble avoir trouvé l’un des moyens de concilier croissance économique et croissance démographique dans une perspective durable. Pour Peter Head : « Ce n’est pas un gadget. Cela est suivi aux plus hauts niveaux du gouvernement chinois. Ils sont très impliqués dans le développement de ce nouveau paradigme économique. »

Christophe Brunella, Novethic


Feedback

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *